Trente-trois fois mon amour

Nicolas Barreau

Allez hop ! un petit roman sentimental pour alterner avec d’autres lectures plus graves ! J’ai choisi Nicolas Barreau, cet écrivain franco-allemand qui travaille dans le monde de l’édition, auteur de plusieurs best-sellers, dont Trente-trois fois mon amour, paru en 2019. Léger, romantique, divertissant, ce roman est une bonne pioche.

L'histoire :

Julien perd sa femme, Hélène, des suites d’une maladie et se retrouve seul avec sa douleur immense et son fils de quatre ans. Totalement anéanti, il doit pourtant honorer une promesse idiote faite à Hélène : lui écrire après sa mort trente-trois (comme l’âge qu’elle avait quand elle a été emportée) lettres. Julien s’exécute et dépose chaque missive dans un compartiment secret de la pierre tombale. Mais bientôt, les lettres disparaissent et laissent à leur place de curieux signes et messages.

Mon avis:

L’intrigue est basique, c’est vrai. Celle d’une romance mêlant la douleur de la perte insurmontable de l’être aimé, l’effondrement, la difficulté du deuil, mais aussi le courage et la résistance. On se laisse emporter dans cette histoire qui touche, parce qu’elle est – ou pourrait être – celle de tout le monde. L’écriture est sensible et juste ; une belle plume que celle de l’auteur qui ne cède pas aux clichés ou à la fausse sensiblerie. Le lecteur admire le héros parce qu’il est entier, sincère, parce qu’il a aimé comme chacun voudrait pouvoir aimer, parce que le départ d’Hélène, son alter ego, laisse en lui un vide que toute femme voudrait un jour laisser dans le cœur de sa moitié. Julien nourrit une passion post mortem qui n’a d’égal que son désarroi. Cependant, le personnage est tellement attachant que le lecteur lui souhaite de se sortir de cette torpeur, de s’ouvrir, de s’autoriser à aller mieux, tout simplement. Sourire, vibrer, redécouvrir les choses simples, les regards qui en disent long, les gestes qui font du bien.       

Trente-trois fois mon amour parle d’amour, bien sûr, mais aussi d’amitié, de colère, de résilience, d’émotions et de sentiments très réalistes. Certes, quelques lenteurs, peut-être, mais le fond est là, et la forme aussi !

 

Nicolas Barreau nous plonge dans le Paris romantique ; Montmartre, sa basilique, sa place du Tertre, son cimetière plein de charme et de secrets, et introduit efficacement dans le récit espièglerie et mystère. J’ai aimé la douceur et l’espoir qui enveloppent son écriture.

Une histoire d’amour réaliste, sur fond d’enquête improbable.

Les personnages sont charmants, intrigants, l’écriture soignée et très agréable.

Seule la fin est… prévisible, mais sincèrement, elle se doit de l’être, pour notre plus grand bonheur !

 

Je dirais donc qu’en dehors d’un petit souci de rythme et d’équilibre (quelques longueurs), il s’agit là d’un roman émouvant, une jolie aventure humaine.