Il est grand temps de rallumer les étoiles

Virginie Grimaldi

Paru en 2018, ce roman, comme tous ceux de l'auteur, est une fois de plus une réussite absolue !

Et qu'il fait du bien ! Un condensé d’amour, de rires, de petites choses et détails qui nous touchent, nous parlent, nous ravissent… C’est avec le même sourire aux lèvres, la même béatitude qui nous tient à chaque découverte de la talentueuse Virginie Grimaldi que l’on referme l’ouvrage.

L'histoire :

Anna, jeune mère de trente-sept ans élève seule ses deux filles, Chloé, adolescente de dix-sept ans déjà en proie aux problématiques des « grands », et Lily, douze ans, un tourbillon de spontanéité qui livre quotidiennement à Marcel, son journal intime, ses déboires de préadolescente. Plus rien ne va dans la vie d’Anna qui se trouve déjà dans une situation financière critique lorsqu’elle perd brutalement son travail de serveuse. Sans leur demander leur avis, elle embarque alors ses filles dans un périple en Scandinavie en camping-car pour se sauver et les sauver toutes les trois d’un quotidien devenu trop pénible.

Mon avis:

Certainement le roman le plus drôle de Virginie Grimaldi, malgré un sujet sérieux. Une extraordinaire bouffée d’air frais au travers d’une écriture impeccable et fluide.

Les chapitres s’enchaînent au rythme des pensées de chacune des protagonistes, de leur point de vue divergent sur la situation. L’auteur nous entraîne avec elles dans un voyage épique, entre les paysages époustouflants des pays traversés et les douleurs et chagrins de chacune. Les tourments d’Anna, d’abord, cette mère dont la seule priorité est de sortir ses filles d’une existence étriquée et néfaste, se rapprocher d’elles, les ouvrir à la découverte d’autres cultures. Les chroniques de Chloé à travers son blog, son addiction aux écrans et aux réseaux sociaux, son mal-être et son je-m’en-foutisme. Elle voudrait se trouver partout ailleurs sauf ici, avec sa mère et sa sœur. Les confessions de Lily, enfin, qui partage son voyage – et à peu près tout ce qui passe par sa petite tête bien faite – avec Marcel, ses expressions et son vocabulaire hilarants, son mélange déconcertant de candeur et de maturité.

L’auteur nous émeut, nous fait vibrer, nous fait rire… éclater de rire, même !

Se met en place peu à peu, et pas aussi facilement qu’on ne le pense, une complicité touchante entre la mère et ses deux filles. Des découvertes, des rencontres singulières, viennent ponctuer le voyage et bousculer l’organisation.

 

Beaucoup de sujets sont finalement abordés dans cet opus parfaitement écrit ; avec réalisme mais sans larmoiement, avec finesse mais sans tabou.

Les difficultés profondes de l’adolescence, des rapports aux autres et aux garçons. L’estime de soi, la rage… L’épuisement et l’impuissance d’une mère qui fait ce qu’elle peut pour offrir le meilleur à ses enfants le temps d’une parenthèse plus que nécessaire. La pureté et l’innocence de l’enfance, sa sagesse et sa force, aussi. Et puis, les rapports au père, à la famille, la colère, l’amour, etc.

J’ai relevé tant de passages émouvants, vrais, puissants, que je pourrais remplir des pages et des pages de ces enseignements. Je m’arrêterai donc là pour ne rien spoiler et ajouterai qu’une fois de plus, ce livre est totalement addictif.

 

Un humour généreux et incroyablement efficace, une très belle histoire jonchée de rebondissements, un voyage au cœur des émotions pour lequel le lecteur embarque les yeux fermés. La répartie de Lily est une délicieuse friandise à laquelle il est impossible de résister. Chloé – grande émotive, ultra-sensible – se révèle au fil des pages pour notre plus grand bonheur. Les prémices du bonheur vrai d’Anna sont un enchantement.

Bref, on en redemande, comme d’habitude !

Bravo ! Bravo ! Bravo !

Merci ! Merci ! Merci !