Downton Abbey - Sublime ! 

Série télévisée anglaise, dramatique et historique, créée par Julian Fellowes. Elle compte six saisons (dont la première est diffusée en 2010) et un total de cinquante-deux épisodes.

Une fresque admirable sur la vie aristocratique britannique du début du xxe siècle, celle de la famille Crawley installée avec tout son personnel dans un château incroyable du Yorkshire.

Ici, point d’action, de scènes de violence ou de sexe ; le rythme est lent, élégant et grandiose.

 

Dans les étages, les maîtres : lord Robert et lady Cora Crawley, et leurs trois filles Mary, Edith, Sybil. Une belle famille, de grandes manières, de respectables principes, de bons sentiments envers le personnel. De l’autorité, mais de la justesse. Sous leurs pieds, les domestiques en nombre qui s’affairent chaque jour que Dieu fait pour servir et satisfaire le moindre désir du comte et de la comtesse de Grantham. Les cuisines sont dirigées avec poigne par Miss Patmore, et puis, il y a le maître d’hôtel Charles Carson, exigeant mais bon, et l’intendante madame Hughes, ferme mais sensible. Les journées de toutes ces petites mains sont rythmées par les très nombreuses tâches à accomplir depuis l’aube dans les étages, les appartements, les nombreux salons et autres immenses pièces de réception, de lecture, de travail, où le luxe et l’opulence s’affichent sans retenue et contrastent avec le décor des sous-sols.

L’on partage avec eux leur quotidien dans l’office, les cuisines, leurs chambres minuscules et rudimentaires. Car la série révèle avec une grande précision les fonctions, à une époque finalement peu lointaine, des serviteurs totalement dévoués aux aristocrates et les relations ultra codifiées répondant à des règles strictes entre deux mondes totalement opposés et distincts.

Le spectateur vit à travers le regard des protagonistes les grands évènements (le naufrage du Titanic, la première guerre mondiale, la grippe espagnole …) et changements sociaux et technologiques de l’époque (l’arrivée du téléphone, les droits des femmes et leur implication dans les affaires, l’évolution rapide dans les domaines de l’automobile, de la cuisine, etc.)

Les acteurs révèlent avec une facilité déconcertante un talent indiscutable et leur jeu est parfait. Les dialogues sont riches et pointus, habillés d’une touche d’humour bien caustique dans chaque brillante intervention de Maggie Smith dans le rôle de la comtesse douairière de Grantham, mère de lord Robert.

 

Le réalisme de la série est époustouflant. Les personnages sont attachants et l’on vit – avec les maîtres, comme avec les domestiques – leurs peines, leurs joies, au travers d’intrigues sentimentales et familiales.

Downton Abbey est aussi et surtout un pur régal d’esthétisme car rien n’est laissé au hasard. Les décors, l’abondance de couleurs chatoyantes, la richesse du mobilier. Mention spéciale pour les costumes. Dans chaque épisode, les personnages se parent plusieurs fois par jour des plus belles tenues et accessoires avec une élégance rare ; quel plaisir pour nos yeux.

 

Une série prestigieuse, richement documentée, pertinente, addictive, sublime !